mercredi 29 avril 2009

CATERPILLAR DANS TA FACE

Il est un fait que "les Caterpillar", comme on les appelle, sont devenus le symbole d'une frange de la population, celle qui se retrouve à pointer au Pôle Emploi victime d'une crise dont ils ne maitrisent rien et qu'ils subissent malgré tout de plein fouet. Et comme ils n'ont rien à perdre, leurs actions se radicalisent. Bien sûr, ils ne sont pas seuls ; on pourrait aussi bien citer Molex, Continental, Arcelor-Mital... Nul doute également que pas mal de boites se servent de l'excuse "crise" pour tailler dans les effectifs histoire de gagner en productivité et donc arranger les actionnaires...
Il y a quelques jours, la justice française a donc invalidé le plan social de Caterpillar prévoyant quelques 700 licenciements, mais on sait déjà que la direction planche sur un nouveau plan, plus "legally correct". Il ya des coups de pied qui se perdent...

4 commentaires:

Da Scritch a dit…

En Palestine, Caterpillar a une autre signicationEh oui.

Noura a dit…

Puissant!!

chonchon a dit…

Perso, je suis pacifiste. J'ai été virée plusieurs fois, mais j'ai jamais pris mon patron en otage ni brûlé des pneus. Mais le dessin m'a fait rire !

Mikl a dit…

Chonchon> C'était le but :) Je suis plutôt pacifiste aussi, mais je ne peux que constater une radicalisation des actions sociales ces derniers temps, plutôt alarmante... Sans vouloir jouer les oiseaux de mauvaise augure, je n'oublie pas non plus qu'ils y a quelques siècles, on a déssoudé Louis XVI, toute sa petite famille, et la plupart des nobles qui tenaient les rênes d'un pouvoir bien moins inégalitaire qu'aujourd'hui (dixit des observateurs économistes très vraisemblablement plus calés que moi pour avancer ce genre de propos).