jeudi 9 avril 2009

DRAGONBALL EVOLUTION

Ces derniers jours, mes yeux ont saigné. J'ai vu le film « Dragonball Evolution ». Réalisé par des cancres, l'équipe de production s'étant emparé du meilleur manga de toute l'histoire de l'univers pour le piétiner et en faire du gros caca. Pour vous donner une idée, imaginez ce qui peut être fait de pire, et multipliez ça par dix. Acteurs pathétiques transformant en yahourts les personnages de Toriyama, un réalisateur se torchant avec le merveilleux univers originel, des effets spéciaux réalisés par des stagiaires n'ayant surtout jamais vu la moindre page ou épisode de la saga, un scénario donnant l'impression de chercher à tout prix le statut pourtant pas flatteur de nanard intersidéral, un statut auquel le film n'aura jamais droit pour atterrir directement dans la poubelle des daubasses tièdes et honteuses. Bref, oui, c'est encore tout frais, j'en ai même écrit un poisson d'avril ici.

8 commentaires:

Emmanuel a dit…

Mort de rire!
J'adore la tête de Goku, on dirait qu'il s'est échappé du collège fou fou fou!

HP a dit…

bah perso j'ai été voir le film

J'ai énormément rit, tellement c'étais a coté de tout.

souklaye.sylvain a dit…

Le singe et le songe ou l’autobiographie non officielle de Sangoku (Dragon Ball)

On ne pèche pas par passion, mais par nécessité…

J’ai rencontré l’inconnu afin que l’identique embrasse la différence.
Des points communs qui ont su vendre des miroirs pour des conséquences, sommes-nous liés ? Crie l’un aux autres Pour marcher sur ces pas sans ébauche.
Si les traces sont les fruits des apôtres, pourquoi pleurer l’implosion d’une brèche.
Autopsie macroéconomique d’un bon samaritain tendant le bâton pour en faire un but.

La lune dans les orbites, tout s’évanouit au matin, nature et fonction de cristal qui apparaissent, pour prendre la tangente au réveil.
Nu contre le sol, ces voix que disent-elles ? Que la révolution est une carotte pour sans-culotte en manque de sommeil.
La suite ici :
http://souklaye.wordpress.com/2009/01/19/le-singe-et-le-songe-ou-la-biographie-non-officielle-de-sangoku-dragon-ball/

Mikl a dit…

J'en conclu, Thom, que tu n'as pas aimé...

En tout cas, excellent dessin qui, lui, respecte à la fois le manga original et son esprit, même si je ne partage pas la série de superlatifs que tu emploies à propos de l'univers qui, pour moi, part littérallement en c... sur "Z" et "GT" (sans parler des OAV...).

Thomas Berthelon a dit…

>HP : c'est donc toi qui a dépensé des sous pour ce truc ? Va donc te cacher dans ta honte...

>Souklaye : Merci pour ta visite ; sur la figurine de Goku avec le poisson, le rendu de la queue fait penser à du caca. C'est une métaphore du film ? :-P

>Mikl : Oui, ça part en sucette à partir du Z, mais que de personnages dantesques dans cette partie : Raditz, Vegeta, Freezer, Kaioh, Trunks...

FL a dit…

Il faut essayer de voir le film comme autre chose que le manga Dragon Ball, en vérité.

Si c'est pour voir Dragon Ball, le vrai, relisez les premiers tomes...

Je pense que ce film est fait pour les gosses qui sont d'une génération qui a à peine connu DB, donc ils ne peuvent pas comparer.
D'où le nom "evolution", c'est la décadence faite pour les nouvelles générations.

Une vraie critique du film devrait être faite par quelqu'un qui ne connait pas le manga. Ainsi, il serait juger pour ces qualités en tant que nouveau film, et non le copier/coller du manga.

Mais, ceci étant dit, il est sûr que je n'irais pas voir ce film, n'ayant plus l'âge et préférant dans tous les cas le manga originel.

Olivier a dit…

Raah mais enfin, quoi, sérieux, non ? Et personne ne fait allusion au tout premier film DragonBall ? Moi je l'ai en DVD même pas piraté tout ça...
A côté, Xor, c'était super bien fait, mais je vous laisse la surprise si vous connaissez pas...

HP a dit…

Naaaan, j'ai eut une place gratos

pas fou non plus